Le marché de l’occasion est en plein essor, notamment dans le secteur automobile qui fait la part belle sur le Web. A un coût beaucoup moins élevé et avec une disponibilité quasi-immédiate, la voiture de seconde main représente de nombreux avantages. Cependant, il est impératif de prendre quelques précautions avant l’achat pour éviter les vices cachés et les arnaques. Retrouvez ici la liste des points importants à inspecter.

état extérieur du véhicule

Fiez-vous au premier élément visible de la voiture, telle que la carrosserie, les pneus, les essuie-glaces, les vitres, les portes et le capot du moteur. L’aspect extérieur est le premier indice du bon ou du mauvais état du véhicule. Prenez le temps de vérifier en détail chaque point pour évaluer les éventuels travaux de réparation. Il est parfois nécessaire d’effectuer une touche de réparation ou une restauration complète pour que la voiture usagée retrouve sa forme neuve.

état intérieur

Examinez minutieusement l’intérieur du véhicule en commençant par l’état des sièges, méfiez-vous des housses qui pourraient cacher des trous et des brûlures. Continuez avec le tableau de bord et ses accessoires, vérifiez le bon fonctionnement du système de commande, en observant si le kilométrage indiqué n’est pas inférieur à celui qui figure sur le carter d’huile. N’oubliez pas d’inspecter l’éclairage, la climatisation, le chauffage, les pédales……

Le moteur

Pièce clé de la voiture, le moteur doit être en bon état, capable d’enchainer plusieurs kilomètres et résister à l’effet du temps. Vérifiez s’il ne présente pas de fuites en regardant le dessous de la voiture. Ouvrez ensuite le capot pour constater si le moteur ne présente pas des rouilles et ne dégage pas des odeurs nauséabondes. N’oubliez pas d’inspecter la batterie, les courroies et le filtre à air. Sans être un expert en mécanique, l’idéal c’est de faire appel à un professionnel pour l’expertise du moteur.

Papiers du véhicule

Pour éviter l’achat des objets volés ou des objets mis en gage, il est obligatoire de vous en procurer l’ensemble du papier du véhicule, notamment le certificat d’immatriculation qui est la pièce d’identité maîtresse du véhicule, le certificat de situation administrative délivré pour une durée de 15 jours par la préfecture pour garantir qu’il ne s’agit pas d’une gage ni d’un objet volé, le carnet d’entretien pour évaluer les dépenses d’entretien et de réparation et le procès verbal de contrôle technique.

L’indispensable essai routier

Etape décisive de la vente, l’essai routier détermine la conclusion ou non de la transaction. Selon les experts « Il n’y a pas d’achat sans essai ». Le PV de contrôle technique ne révèle pas toutes les informations nécessaires, mieux vaut donc vous fier à l’essai routier qui permet de découvrir les failles et les atouts de la voiture. Notant toutefois que vous devez respecter la durée de l’essai et bien conduire à défaut de payer des amendes ou vous exposer à d’autres sanctions plus contraignantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *